Ouvrir
Trouvez un décorateur à côté de chez vous

FAQ - Foire Aux Questions

Union Francophone des Décorateurs d'Intérieur

Questions UFDI

UFDI, comment puis-je adhérer ?

Via le site internet, en remplissant le document de candidature. Vous pouvez aussi participer à une réunion régionale qui permet de rencontrer le ou la déléguée régional(e) responsable de la région. Il/elle s’occupe de gérer les candidatures et de rencontrer l’ensemble des adhérents de votre région.

Quels sont vos critères de sélection ?

Nous avons différents critères de recrutement parmi lesquels la qualité du travail, la disponibilité sur le secteur. Enfin, il faut adhérer à l’esprit UFDI qui est basé sur la bienveillance et le partage.

L’UFDI, c’est quoi ?

L'Union Francophone des Décorateurs et Décoratrices d'Intérieur a vu le jour en mai 2012 à l'initiative de plusieurs décoratrices soucieuses de se réunir et de fédérer d'autres professionnels. Le but premier était de sortir de l'isolement, mais également de pouvoir partager leurs expériences et se former pour offrir à leurs clients un service optimal.

Les demandes de stages

L’UFDI a mis en place un partenariat avec “Vie mon Job” : http://www.viemonjob.com

Cette plateforme propose de mettre en relation des professionnels qui souhaitent transmettre leur savoir à des personnes qui souhaitent bénéficier de stages auprès de professionnels.

Questions métier Décoratrice/ Décorateur

Quelles formations de décoration intérieure pouvez-vous nous recommander ?

Nous avons des partenariats avec des écoles : l’IDAE, La Fabrique en font partie. De nombreux membres de notre association sont passés aussi par d’autres formations par correspondance. MMI déco, Créa pro, Lignes et formations... Bien évidemment, d’autres formations existent : Décoration d'intérieur et aménagement de l'espace par le Greta à Paris, Ecole Boulle, école CREAD à Lyon…

Quels sont les investissements nécessaires au démarrage de l’activité de décoration intérieure ?

Un ordinateur assez puissant, une tablette, (ou un hybride 2 en 1), un téléphone portable, une formation, un site internet, une bonne bibliothèque (voir guide de la Bibliothèque Idéale sur le site UFDI, un logiciel 3D si l’on veut proposer ce service, des échantillons de matériaux, des supports de communication (flyers, cartes de visite...), éventuellement un télémètre laser et l’adhésion à une association de décorateurs d’intérieur comme l’UFDI ;)

Quelles sont les compétences / qualités que doit posséder un décorateur ?

Il faut savoir allier une grande créativité à une rigueur comptable. Savoir chiffrer et vendre ses prestations, mais également s'adapter aux souhaits des clients, aux contraintes d'un projet. Il est nécessaire de s'entourer d'artisans compétents, tout en maîtrisant les termes techniques, avoir une culture solide en termes de styles de décoration, de marques, de designers. Jongler avec des journées toutes différentes, allier travail de recherches (matériaux, luminaires, tissus, meubles...) avec l'élaboration de documents de présentation (book), enfin, maîtriser un logiciel 3D est un atout. D’autres qualités en “vrac” : écoute, empathie, sens du relationnel, force de persuasion, être organisée, aimer le travail soigné et abouti, être curieux(se).

Pensez-vous qu’une formation par correspondance suffit pour exercer ce métier ?

Cela peut suffire dans certains cas, selon le parcours professionnel de chacun, les expériences, les capacités d’adaptation de chacun... Un gros travail de mise à jour des connaissances est indispensable pour se tenir informée des dernières nouveautés dans tous les cas et quelle que soit la formation... L’expérience sur le terrain est très riche. Les problématiques sont tellement nombreuses et variées sur chaque projet ! L’appartenance à un réseau comme l’UFDI est un vrai plus !

Quelles sont les amplitudes horaires du métier ?

Beaucoup d’entre nous dirons que la passion ne compte pas ses heures ! Mais il arrive un moment où la réalité nous rattrape...Il est utopique de penser qu’on peut vivre correctement de ce métier en travaillant peu, mais encore une fois, cela dépend de la situation de chacun, du niveau de rémunération que l’on souhaite... Les rendez-vous clients se font la plupart du temps sur des plages horaires du type 9h-19h, du lundi au vendredi. La plupart des professionnelles sont des femmes et certaines ne travaillent pas le mercredi. Le travail de bureau peut être chronophage et nombreux sont ceux qui travaillent le soir et/ou le weekend sur leurs projets (#creativitéquandtunoustiens).

Quelle rémunération nette peut-on espérer en moyenne ?

Encore une question à laquelle on ne peut apporter de réponse toute faite... La 1ère année est bien souvent considérée comme nulle, le temps que le bouche à oreilles commence à opérer. Au bout de 2-3 ans, les fourchettes varient entre 1000€ et 4000€ environ selon le CA généré et le temps de travail. Selon les statuts juridiques (SARL, entreprise individuelle, auto entreprise etc.…), il existe de nombreuses spécificités que seul un comptable ou un juriste pourra vous préciser, afin d’optimiser votre structure.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées au démarrage de l’activité ?

Se faire connaître sans avoir eu le 1er projet, ou le 1er gros projet, s’entourer de bons professionnels (artisans...), créer son réseau, avoir suffisamment confiance en soi (notamment lorsqu’il s’agit d’une reconversion professionnelle...), être crédible et suffisamment persuasif !

Quels conseils pouvez-vous me donner pour bien démarrer ?

Ne pas arriver dans ce métier en pensant que c’est “facile” (même si certains dons naturels peuvent servir), faire preuve de courage et de persévérance, ne pas prendre n’importe quel chantier ou projet qui requiert des compétences ou des expériences que vous n’avez pas encore, faire partie de réseaux ! Enfin, avoir un peu de trésorerie pour palier à l’inertie du début d’activité.

Quelles sont les connaissances à avoir sur tous les domaines que l’on aborde dans notre métier ?

Le métier de décorateur d’intérieur demande de nombreuses connaissances et de savoir dans différents domaines : Meubles tous styles, luminaires, sols, sanitaires, peintures, etc. Plus des bases de connaissances techniques pour les chantiers plus importants / culture générale du design / du bâtiment / connaissance des tissus / du mobilier / des coloris / savoir aborder les artisans.

Quelles sont les différences entre l’architecte d’intérieure et la décoratrice d’intérieur ?

L'architecte d'intérieur travaille surtout sur l'organisation des espaces, la distribution des volumes (décloisonner/cloisonner...) et fait quasi systématiquement le suivi de chantier. Le décorateur travaille surtout sur l’agencement, les ambiances, les couleurs, les matières et leurs déclinaisons jusque dans les détails.